Comment alléger les charges de copropriétés

Un avocat répond à vos questions

Nombreux sont les copropriétaires qui se plaignent du montant de leurs charges. C'est un fait, ces dernières sont élevées et tendent à le devenir de plus en plus. Toutefois, il faut garder à l'esprit, qu'elles ont pour but d'entretenir l'immeuble, donc à fortiori de valoriser votre bien.

Alors, reste à trouver un juste équilibre entre charges abusivement élevées et charges minimisées au détriment de la copropriété.

Pour cela, il faudra analyser les besoins pour établir un « cahier des charges », les hiérarchiser selon leur importance, puis lancer un appel d'offre afin de comparer les solutions proposées par les entreprises en fonction du rapport qualité prix.

Les faits

Les charges de copropriétés sont, de façon globale, « plombées » par 5 grands postes de dépenses.

En première place, l'on trouve le chauffage et l'eau chaude, les prestations de sociétés extérieures (société de nettoyage, contrat de jardinage...), les honoraires de syndic et les travaux d'entretien.

Enfin, il faut garder à l'esprit que les charges de copropriétés sont amenées à s'envoler dans les années qui suivent étant donné l'augmentation notable et prévisible des matières premières. (gaz, eau...)

Alors que faire ?

Quelques idées pour réduire la facture

Tout d'abord, l'établissement d'un diagnostic énergétique n'est pas du luxe, il vous permettra de connaître les solutions d'optimisation énergétique qui pourront être mises en place en fonction de votre immeuble. De plus, cela vous permettra de « contrôler » le travail de vos prestataires de services. (ex : chauffagiste..)

La solution ultime si elle est envisageable(contraintes techniques et financières) : la mise en place de compteurs d'eau et d'électricité individuels[1].

Concernant les prestataires extérieurs, renégociez les termes du contrat afin d'obtenir  des conditions plus avantageuses et/ou au besoin mettre en concurrence les entreprises.(procédure d'appel d'offre) Dans l'hypothèse d'une renégociation de vos contrats, il vous faut faire attention à la reconduction tacite !!!

Concernant les travaux, vous pouvez avoir recours à un bureau d'étude indépendant, qui vous établira un « cahier des charges » en fonction duquel, vous pourrez organiser vos appels d'offres.

Enfin, le poste de dépense, qui fait le plus souvent grincer des dents, est celui des honoraires de syndics.

Il vous appartient de vous assurer de l'honnêteté de celui-ci. (regardez la facturation des photocopies, envois, lettres...) Cependant, il ne faut pas cataloguer cette profession, car malgré tout, l'intervention du syndic peut s' avérée indispensable selon la copropriété gérée.

Toutefois, si vous en avez la motivation et le temps, les copropriétaires peuvent faire  le choix de « l'autogestion »pure et simple, ou, d'avoir recours a un syndic non professionnel comme solution de compromis.

Mlle. GALASSI Alexie.


[1]Par exemple, l'individualisation du compteur d'eau, peut permettre une diminution de 25% à 30% .



Article sur le Droit de l'immobilier publié le 16/01/2012.






Vous avez des questions ?


Un avocat répond à vos questions en 24/48 heures.

Posez votre question en ligne